Après tous les débats sur le sujet, à quel constat devrait-on arriver par rapport aux commissions scolaires ?

7 réponses à “Après tous les débats sur le sujet, à quel constat devrait-on arriver par rapport aux commissions scolaires ?”

  1. L
    9 mars 2012 à 9:46

    C’est simple: faire une étude rigoureuse et indépendante auprès des enseignants – ceux qui sont louangés une fois par année par les directions d’école dans des discours apologiques lors de la Semaine des enseignants, hommage annuel si profitable aux gestionnaires…
    Voici les questions qu’il faudrait poser à ces idoles d’un jour afin de connaître leur point de vue de pédagogues de tous les jours (et de citoyens!) sur les commissions scolaires:

    Selon vous, quel est le rôle des commissaires?
    Avez-vous déjà rencontré un commissaire?
    Avez-vous déjà eu un bon service à la clientèle dans une commission scolaire?
    Les formations dispensées sont-elles en lien avec vos besoins?
    Les formateurs sont-ils efficaces? Vous donnent-ils les outils dont vous avez réellement besoin?
    Avez-vous déjà soumis des suggestions pour améliorer le système d’éducation à votre direction d’école? à votre commission scolaire? au MELS? à d’autres organismes? Ont-ils accusé réception de vos idées? Y a-t-il eu des suites à vos propositions?
    Pensez-vous que les commissions scolaires soient nécessaires à la réussite de vos élèves?

    Une autre question pertinente: qui pourrait commanditer une telle étude?

    L

  2. Yvette
    24 février 2011 à 9:58

    Chaque année nous retrouvons dans notre journal les photos des nombreuses personnes qui travaillent dans notre commission scolaire. Le croirez-vous? Ils sont tous et toutes directeurs et directrices de quelque chose!!! Un peu pompeux … et … inutile? Ma résolution pour 2011, m’intéresser un peu plus à toutes ces directions de notre commission scolaire et m’en faire une opinion, et surtout, voir si nous pouvons améliorer quelque chose!

  3. Sandra Cloutier
    6 février 2011 à 11:13

    Enfin je peux m’exprimer librement! Je suis enseignante depuis 21 ans et pour moi il est clair que les commissions scolaires sont à éliminer.Tout ce que je vois,c’est une grosse machine tout à fait inhumaine,des gens qui n’ont aucun souvenir de se que c’est enseigner…des conseillers inutiles,des dirigeants arrogants,snobs qui se paient des sorties de golf,des partys et qui s’assurent de se créer de bonnes jobs et de se protéger les uns les autres,qui gaspillent du papier et notre temps à nous dire combien on est ben fines et ben bonnes et qui nous répondent meme pas quand on aurait besoin de leurs services.
    Les commissions scolaires c’est une farce que je ne trouve plus drole!

  4. Paul-André
    12 décembre 2010 à 11:27

    Les commissions scolaires sont une bar ouvert pour certains gestionnaires qui gère le leur avant celui des autres. Il faudrait revoir leur fonctionnement mais surtout leur taille.

    J’ai connu plusieurs directeur qui ont été rappelé de la retraite pour travailler 1 an ou 2 supplémentaire. Résultat: hausse substantiel de leur salaire pendant qu’il travail et également une hausse de leur pension….pour 1 ans

    La « rationnalisation » à donné lieu à la fusion entre diverses commission scolaire afin de réduire la bureaucratie et permettre d’avoir plus d’argent sur le terrain. Résultat: dans ma commission scolaire, la plus grande à mangé la plus petite et le secteur de la plus petite à subit des coupures de service et à du se battre pour éviter de voir son centre de photocopie déménagé à 1h de route et plus…. sois disant pour économiser!

    La gestion qui se fait n’est pas celle d’une institution dont la mission est d’enseigner aux jeunes mais celle d’une grande entreprise qui coupe quand cela n’est pas « rentable » et verse de gros bonus à ses gestionnaires avec les « économies » réalisé.

    Revoyons le fonctionnement et peut-être que certains budget pour les ressources en soutiens aux enseignants et pour l’embauche d’enseignant pour réduire les classe apparaitrait comme par magie.

    Je ne dis pas dehors les commission car cela reviendrait à « pelleter » à Québec la gestion mais une Réelle cure minceur avec une gestion plus humanisante serait certainement de bonne augure. Pas besoin de 10-15 commissaire payé pour diriger 15 écoles; 2 ou 3 permanent avec des représentant des différentes écoles tant comité de parents, syndicaux et de direction ferait un Conseil bien plus représentatif et bien plus au fait de la réalité terrain.
    Et le salaire de la dizaine de commissaire en moins, ça fait plusieurs dizaines de millier de dollars pour les écoles.

  5. Gaëtan-Daniel Drolet
    12 décembre 2010 à 9:39

    Nous pourrions repenser les commissions scolaires dans un sens premier. Je veux dire que j’avais eu l’idée de diviser le budget national en trois parties égales. Une serait la Santé, qui verrait son budget diminuer de façon drastique. L’autre serait l’Environnement qui lui verrait son budget augmenter. Enfin, L’Éducation qui lui aussi verrait son budget augmenter. Ainsi, l’économie n’est plus le point de mire mais devient accessoire à la réussite de ce nouvel équilibre budgétaire. Rapidement les commission scolaires pourraient être appelées à faire des commissions justement. Faire le  »runner » pour que le projet d’éducation corresponde à l’équilibre économique nouveau qu’être la division 1/3 1/3 1/3. S.E.É.! Devient l’horizon visé les commissions ont alors un rôle essentiel et l’économie secondaire. Le Ministère de la Santé devra collaborer comme jamais avec l’Environnement pour la prévention des maladies donc appelle aussi à l’éducation pour le transfert de ce savoir. Une autre conséquence à prévoir serait aussi l’abolition de certaines frontières qui existent entre ces professions et donc l’empreinte se ressent dans notre appareil politique par les lobbies… De la même façon les argents nouveaux provenant de la Santé devront être jusdicieusement dépensés dans les deux autres Ministères car alors l’atteinte de l’objectif de l’équilibre nouveau économique dépendra de leurs choix. Une chose est certaine c’est que cette idée soulève beaucoup de remous car souvent l’on parle de changements possibles par rapport aux budgets Je propose d’avancer vers l’équilibre ensembles de façon solidaire pour que nos valeurs reprennent un nouvel équilibre. La division du savoir nous apprend que tout est interrrelié les commissions scolaires incluses sauf que présentement elles sont placées d’une façon qui ne leur fait pas honneur et fait ombrage en même temps.

  6. Joël LeBlanc
    22 novembre 2010 à 8:40

    La solution est l’abolition des commissions scolaires qui sont une surcharge bureaucratique. L’idéal, c’est la décentralisation: l’école au niveau local avec certains standards nationaux. C’est, je crois, ce que le Danemark a compris et adopté.

  7. Joanie
    22 novembre 2010 à 8:01

    Si les commissions scolaires avaient réellement leur place dans le système d’éducation, elles n’auraient pas à justifier continuellement leur existence. Personne n’aurait l’idée de supprimer la direction d’une école, les enseignants, le personnel de soutien et les spécialistes, car tous savent qu’ils sont essentiels. Les travailleurs des comissions scolaires ont déjà eu leur utilité mais, désormais, la seule chose qui leur permettrait de faire avancer le système d’éducation québécois serait qu’ils cèdent la place à des professionnels qui sont en nombre cruellement restreint dans les écoles: les enseignants et les spécialistes. Utilisons les ressources humaines là où en est le besoin.

Donner une réponse:

Abonnement infolettre

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez toutes les nouvelles concernant
le projet LA DÉSÉDUCATON.

Contact presse

Soyez les premiers à recevoir les communiqués de presse, les dates dates importantes et invitations. Vous pouvez aussi faire vos propositions d'entrevues médiatique.

Écrivez-nous…

... vos commentaires, opinions, suggestions et/ou questions en nous écrivant à l'adresse info@ladeseducation.ca