Proposition valeurs humanisantes

Voici une proposition soumise par un parent pour favoriser l’intégration d’une culture et des valeurs humanisantes à la polyvalente de son enfant. Inspiré par les projets présentés sur le site Forces Avenir qui témoignent de l’engagement du personnel enseignant ainsi que celui des élèves, ce parent avait le goût de contribuer à l’émergence de projets favorisant la qualité des relations à l’intérieur de l’école mais aussi avec la communauté environnante. Cette proposition n’a eu aucun impact : après l’avoir déposée et après avoir rencontré la direction de l’école, il n’y a eu aucune suite. Même les appels ne pas retour de réponses. Cette même proposition a aussi
été envoyée à un deuxième directeur d’école ainsi qu’à deux AVSEC (animateur en vie spirituelle et engagement communautaire) et aucun commentaire n‘a été fait auprès du parent. C’est comme si cette proposition était tombée dans le néant. À vous de juger.

http://ladeseducation.ca/doc/Proposition_valeurs_humanisantes.pdf

3 réponses à “Proposition valeurs humanisantes”

  1. Kareen
    2 décembre 2010 à 5:49

    Personnellement, si on essaie pas on n’en saura rien.

    Par ailleurs, le plus triste c’est d’être trop… « fatigué, occupé, etc. » pour répondre et discuter de telles alternatives avec le parent qui a pris soin d’écrire et de suggérer ceci.

    Travaillant moi même avec le public, je trouve cela inspirant! Merci!

  2. Gébé Tremblay
    2 décembre 2010 à 12:37

    La proposition de Mme Gosselin est louable de par sa position morale, mais elle souffre d’une vision rétrécie et limitée à son environement personnel.

    Elle ne conçois son monde qu’entre les quatre murs de l’enclos construit pour elle.

    Comme l’esclave qui propose à ses enfants de voir le côté humain de sa situation et de son maître. Se faire une raison.

    • Mona
      5 décembre 2010 à 5:14

      Bonjour Gébé,
      Je suis intéressée à connaître mes symptômes de vision rétrécie ainsi que ta perception de mon enclos. Je voudrais savoir ce que « se faire une raison » signifie. Est-ce d’abandonner, d’accepter le système tel qu’il est ou prendre ce qui fait notre affaire et laisser le reste?

      J’avoue me sentir très à l’étroit dans la société hyperspécialisée actuelle et peut-être peux-tu contribuer à me libérer de mon enclos. Je comprends mal l’analogie avec l’esclave puisque mon conjoint et moi avons surtout le sentiment d’être plutôt libres de bien des pressions culturelles et sociales. Peux-tu m’éclairer? Merci.

Laisser un commentaire

Abonnement infolettre

Abonnez-vous à notre liste de diffusion
et recevez toutes les nouvelles concernant
le projet LA DÉSÉDUCATON.

Contact presse

Soyez les premiers à recevoir les communiqués de presse, les dates dates importantes et invitations. Vous pouvez aussi faire vos propositions d'entrevues médiatique.

Écrivez-nous…

... vos commentaires, opinions, suggestions et/ou questions en nous écrivant à l'adresse info@ladeseducation.ca